Notre Dame de l’assomption, fête des Sapeurs de l’Empire

Une des curiosités de Guillaumes réside dans la présence des sapeurs de l’empire le jour de la fête Patronale du 15 Août.

La célébration de l’Assomption, le 15 Août, donne lieu à une grande procession à partir de l’église jusqu’à la Chapelle des Pénitents blancs, Notre-Dame du Buyei. En 1713, Quatrebravade guillaumes1 hommes portaient sur un brancard posé sur leurs épaules, la statue de la Sainte Vierge. Prêtres et fidèles suivaient en chantant des cantiques. Un certain aspect militaire était donné à cette fête par la présence d’une troupe de « bravadeurs » armés de mousquets qu’ils utilisaient pour tirer des salves. Cette coutume coûtait assez cher à la commune, 45 livres cette année-là et l’on n’était pas à l’abri des incidents. 12 livres à F. Matthy pour un fusil crevé à la bravade et 12 livres 3 sols au serrurier L. Raybaud pour avoir accommodé les fusils de la communauté et ceux des particuliers pour la bravade.

Par la suite, la compagnie des bravadiers fut complétée par un piquet d’honneur de huit bravadehommes portant l’uniforme des sapeurs du premier Empire. Ces soldats, originaires du village, firent le vœu, selon la légende, lors de la campagne de Russie en 1814, de rendre honneur à la Vierge, le jour de son Assomption, s’ils revenaient vivants. Le choix du jour de l’Assomption de la Vierge, le 15 août,  n’est pas un hasard. Louis XIII, fit de la Vierge Marie, la patronne de France, et ce jour correspond à la saint Napoléon.

Découvrons son origine : Les sapeurs de l’Empire sont des soldats de l’armée Napoléonienne qui, servant probablement comme sapeurs dans l’infanterie légère, ont fait vœu, en 1814, lors de la campagne de Russie, de rendre honneur à la vierge le jour du 15 août, s’ils revenaient vivants dans leur ville natale.

La tradition des Sapeurs de l’Empire

Le Jour du 15 août est traditionnellement le moment fort des festivités. Après la gerbe du souvenir au monument aux morts, un premier hommage solennel est rendu Place de Provence par les sapeurs aux statues de Saint-Étienne, de la Vierge et de l’Enfant et de Notre Dame alors que la foule entonne  » le Coupo santo  » afin de rappeler l’identité provençale de ce terroir.
Puis les statues des saints patrons de la commune sont escortées par nos vaillants sapeurs Sapeur 2jusqu’au sanctuaire de Notre dame de Buyeï où est célébrée la grand-messe.
L’après-midi est quant à lui consacré à la bravade aux autorités et conformément à la coutume les sapeurs présentent leurs haches au maire, aux adjoints et conseillers municipaux, ainsi qu’au curé et aux bravadiers.
Ce cérémonial est toujours bien respecté à la grande satisfaction de nombreux visiteurs.

Quatre raisons au pèlerinage du 15 août au sanctuaire de Notre-Dame de Buyeï
1- Buyeï, en tant que sanctuaire dédié depuis sa construction à Notre-Dame, était un lieu de dévotion pour les fidèles de la région.

2- Territoire enclavé dans les terres du Roi de Piémont Sardaigne, Guillaumes se devait de célébrer avec un éclat particulier la vierge Marie, patronne de la France.

3- Ce prieuré fut distinct de la paroisse de Guillaumes jusqu’au XVIIème siècle.
Lorsqu’eut lieu l’union des deux paroisses, la célébration de l’assomption au prieuré prit une dimension nouvelle avec l’organisation d’une procession le 15 août entre Guillaumes-village et Buyeï, en l’honneur de Notre-Dame, à laquelle s’ajouta Saint Etienne, Patron de la paroisse de Guillaumes, afin de concrétiser cette union.

4- Un vœu est fait par certains habitants enrôlés dans l’armée Napoléonienne.

Programme de la fête :
Défilés des sapeurs, Reconstitution historique du vœu des sapeurs de l’empire, Grande messe au sanctuaire ND de Buyeï, Animations enfantines, Bivouac des sapeurs, Retraite aux flambeaux, Grands feux d’artifices, Aubades, Les bravadiers
Concours de boules, Grands bals gratuits