Home Non classé Le tramway à Guillaumes

Le tramway à Guillaumes

0
Le tramway à Guillaumes

C’est en février 1904 que débute l’enquête d’utilité publique pour la construction d’un réseau de tramways départementaux comprenant la ligne du « Haut-Var », reliant le pont de Gueydan — en jonction avec la ligne de chemin de fer Nice-Digne — à Guillaumes.

C’est dans le cadre de la création d’un réseau départemental que la concession de 7 lignes de tramways a été attribuée à la compagnie du Sud France. Toutes ces lignes sont déclarées d’utilité publique le 10 février 1906.

Il s’agissait des lignes suivantes :Lignes-CFSF

  • La Vésubie (commune de Levens) – Saint-Martin-Vésubie,
  • Cagnes – Grasse,
  • Cagnes – Vence,
  • La Mescla – Saint-Sauveur-sur-Tinée,
  • Pont-de-Gueydan – Guillaumes,
  • Pont-Charles-Albert – Roquestéron,
  • Halte du Loup – Thorenc, (ligne inachevée),

Toutes ces lignes étaient construites à voie métrique et électrifiées en courant monophasé, à la tension de 6600 Volts pour une fréquence de 25 Hertz.

Les lignes faisaient l’objet de réelles avancées techniques pour l’époque. Le fait même qu’elles soient électrifiées était un exploit. Elles ont également permis de développer un réseau téléphonique.

La construction de la ligne de tramway du Haut-Var, d’une longueur de 19,120 km, débute en 1910. Les travaux de terrassement de la plate-forme sont terminés en 1914. La pose de la voie métrique est achevée en 1915. La plateforme suit la route. Le franchissement des gorges de Daluis nécessite le percement de tunnels qui sont aujourd’hui utilisés par la route. A l’entrée amont des gorges se trouve le pont de la Mariée de 58 mètres d’ouverture permettant au tramway de franchir la vallée du Var et d’atteindre Guillaumes par sa rive gauche où il rejoint la RN202 au pontramway de guillaumest des Roberts.

La ligne de tramway du Haut-Var est inaugurée le 29 juillet 1923 après les épreuves des ouvrages qui ont été faites le 16 juillet.
Le cahier des charges prévoyait trois allers-retours journaliers en hiver et quatre en été. Mais ce rythme n’a jamais été atteint, il n’y en a jamais eu plus de deux. La durée d’un voyage Pont de Gueydan – Guillaumes était de 1 h 25 min.
L’exploitation de la ligne va se montrer déficitaire. Par exemple, en 1925, les recettes sont de 60 000 francs pour des dépenses de 132 000 francs.tramway voeu 2009 3

La ligne de tramway est coupée par des éboulements en octobre 1928. Elle entre alors en déclin. Le 16 mai 1929, devant les dépenses importantes nécessaires pour le maintien de la ligne, son exploitation est arrêtée, à peine six ans après son inauguration. La ligne de tramway est déclassée et son matériel est utilisé sur la ligne de la Tinée le 2 avril 1932.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here