La municipalité s’engage …

Un lien fort uni la commune de Guillaumes à la Station de Valberg
La station de Valberg est située sur les communes de Péone et Guillaumes et sa gestion est confiée au Syndicat Intercommunal de Valberg composé de membres élus de Péone et Guillaumes. 
Le Syndicat Intercommunal est compétent principalement dans le domaine du tourisme, animations, communication, la gestion des bâtiments intercommunaux (centre administratif, maison Valbergane…), voirie intercommunale et éclairage public. 
La gestion du domaine skiable Beuil-Valberg (ainsi le Golf et la Piscine) est confiée au Syndicat Mixte de Valberg qui associent le Syndicat Intercommunal de Valberg, les communes du territoire avec le Département des Alpes-Maritimes. 
Labels et récompenses
Le label “Réserve Internationale de Ciel Etoilé” (RICE) est décerné par l’International Dark Sky Association, basée aux Etats-Unis. Il récompense une qualité de ciel nocturne exceptionnelle et engage les territoires à mener des actions de réduction de la pollution lumineuse.
Le Département des Alpes-Maritimes s’est associé au Parc national du Mercantour, au Parc régional des Préalpes d’Azur et à la Communauté de communes Alpes d’Azur pour l’obtention de ce label, au travers du GREEN Deal lancé le 5 juin 2018.
Ce plan s’est donné pour ambition de conduire le département vers une transition écologique, dans une volonté de préservation de l’environnement.
Avec l’obtention du label “Réserve Internationale de Ciel Etoilé” (RICE) en décembre 2019,notre territoire rejoins le club très fermé des observatoires astronomiques et des parcs nationaux et départementaux qui protègent leur ciel
La commune de Guillaumes vient d’être labellisée « village touristique 2021 »
Retrouvez-nous sur www.village-touristique.fr/
Guillaumes a participé au projet “1 million d’arbres plantés en Région Sud”
En 2020, la commune de Guillaumes a fait appel à l’Office National des Forêts pour planter 1000 arbres sur le sentier des rives du Var.
La Région Sud est la deuxième région la plus boisée de France, avec 1,6 million d’hectares soit près de 50% d’espaces boisés et 25% d’espaces protégés, le patrimoine forestier est primordial pour le bien-être des habitants de la Région.
Le plan « 1 million d’arbres plantés », devient une priorité du Plan Climat, une « COP d’avance ».
200 000 arbres ont été plantés dans les villes de la région et 800 000 en forêt afin de veiller au renouvellement des essences adaptées au climat méditerranéen. La commune de Guillaumes est fière d’avoir participé à ce programme ambitieux, dont l’objectif est de 1 arbre pour 5 habitants sur le territoire régional.
Guillaumes reçoit le deuxième prix du trophée “ville sonnantes de l’année”. 
Une commune rurale qui a beaucoup investi pour que les cloches résonne sur tout son territoire. 
Le jury de la Société Française de Campanologie a retenu fin 2020, deux communes dont une de moins de 700 habitants riche en édifices sonnants : guillaumes compte 13 clochers et clochetons équipés de cloches mais aussi depuis 2013, une sculpture musicale monumentale au centre du bourg soit en tout 38 cloches de différentes sonorités alliant tradition et modernité.
Les Rivières Rouges : Cians, Roudoule, vallon de Cante et clue d’Amen
 Les bassins versants et les rivières :
Les rivières rouges sont situées dans le département des Alpes Maritimes, à une cinquantaine de kilomètres au nord de Nice, dans le massif du Mercantour. Elles méritent d’être préservées et reconnues pour leur excellence environnementale et paysagère. En effet, le Cians, la Roudoule, le vallon de Cante et la clue d’Amen (affluents du Var amont), appelées rivières rouges, sont des bassins versants remarquables à haute valeur patrimoniale en France. Le massif du dôme du Barrot dans lesquelles ces rivières coulent ainsi que les gorges qu’elles ont creusées, constituent des paysages à forte identité notamment marqués par leur couleur rouge dû à la roche sédimentaire, la pélite, qui les composent. Par forte pluie, la région étant soumise à un régime de crues torrentielles, les rivières se teintent de rouges accentuant encore l’ambiance particulière de ce secteur. La mise en œuvre d’une démarche de labellisation était nécessaire pour préserver ce magnifique patrimoine et contribuer à développer un tourisme éco-responsable sur le territoire.
La commune de Guillaumes reconnue comme Terre d’avenir
Le maire, Jean-Paul David, entouré de son conseil municipal, et Charles-Ange Ginésy, président du conseil départemental, ont dévoilé le « Totem » labéllisant le village de Guillaumes « Terre d’avenir », le 20 décembre 2017.
Décerné à Guillaumes par le ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, il trône désormais à l’entrée du village. Une reconnaissance supplémentaire pour la commune qui a finalisé l’élaboration de son « Agenda 21 » et de sa charte de développement durable.